+33 1 45 04 88 54 ambarimparis@gmail.com

L’Ambassade

L’Ambassade de la République Islamique de Mauritanie en France a été créée par le Décret n° 61082 du 18 avril 1962. La circonscription diplomatique de l’ambassade couvre la France, le Portugal, les Principautés de Monaco et d’Andorre, le Saint-Siège.

L’Ambassade dispose de plusieurs services pour protéger et promouvoir les intérêts de la Mauritanie et renforcer sa coopération avec les pays relevant de sa circonscription d’accréditation.

Ainsi, l’Ambassade renferme un bureau militaire, une Section des affaires consulaires et différents services (affaires estudiantines, formalités administratives et financières etc.). Vous pouvez découvrir ces services en appelant le standard de l’Ambassade au numéro suivant : (33) 01 45 04 88 54

Mot de l’Ambassadrice

Chers visiteurs,

L’honneur me revient depuis janvier 2016 d’être l’ambassadrice de mon pays en France.

Dans ce cadre, mon rôle est de travailler à renforcer la coopération avec la France, pays avec lequel la Mauritanie entretient des relations d’amitié sincères et fraternelles et défend des intérêts mutuels.

Le présent site internet, rénové, a pour but de fournir les informations utiles sur les services consulaires et les formalités administratives pour se rendre en Mauritanie. Il permet également aux visiteurs d’avoir un aperçu des multiples richesses aussi bien géographiques que culturelles de notre pays.

J’adresse par l’occasion mes meilleurs vœux de bonne et heureuse vie à toutes celles et ceux qui portent la Mauritanie dans leur cœur ou dans leur estime.

Soyez les bienvenus sur le site internet de l’Ambassade de Mauritanie à Paris.

S.E. Aichetou M’Haiham

Biographie de l’Ambassadrice 

S.E. Aichetou M’HAIHAM

Ambassadrice de Mauritanie en France

Aichetou M’HAIHAM est née le 12 juin 1963 en Mauritanie à Magta Lahjar (Wilaya du Brakna).

Mariée et mère de famille, elle est, depuis 2016, l’Ambassadrice Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Islamique de Mauritanie auprès de la République Française, du Portugal, du Vatican, de Monaco et d’Andorre.

Aichetou M’HAIHAM poursuit la majeure partie de sa scolarité en Mauritanie. En 1980, elle obtient son Brevet d’études puis son Baccalauréat respectivement au collège des jeunes filles et au lycée de Nouakchott . Elle intègre ensuite l’École Normale Supérieure (ENS), toujours à Nouakchott , où elle devient titulaire du Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Supérieur (CAPES) en 1989.

En 1991, Aichetou M’HAIHAM débute sa carrière en tant que Professeure de Sciences naturelles (option bilingue) au lycée de Tevragh-Zeina (Nouakchott ). Elle rejoint, en 1995, l’Université de Barcelona où elle obtient le diplôme d’Études Supérieures Spécialisées en agro-écologie pendant qu’elle occupe le poste de cadre au ministère de l’Éducation Nationale. Elle devient ensuite cadre à l’École Normale Supérieure (ENS) jusqu’en 1997.

Aichetou M’HAIHAM poursuit sa carrière politique en Mauritanie et est nommée Secrétaire d’État à la condition féminine en 1998. Elle continue à défendre la cause des femmes à travers un Collectif National d’ONG’s féminines qu’elle préside jusqu’en 2003. De 2008 à 2009, Aichetou M’HAIHAM prend le poste de conseillère à la Présidence de la République Islamique, chargée des affaires culturelles et sociales puis devient Commissaire Adjointe à la sécurité alimentaire de 2009 à 2014.

Avant d’être nommée Ambassadrice de la République Islamique de Mauritanie en France, Aichetou M’HAIHAM occupait le poste de Commissaire aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile depuis février 2014.        

La Mauritanie et la France

La France entretient avec la Mauritanie des relations historiques privilégiées.

La relation bilatérale est actuellement régie par le document cadre de partenariat signé en avril 2013 pour la période de 2013 à 2015, qui identifie comme axes prioritaires la gouvernance, la coopération culturelle et scientifique, le développement durable et le développement humain. À cela s’ajoute une coopération importante en matière de sécurité et de défense.

Dernières rencontres bilatérales

Alain Joyandet, secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie, s’est rendu en Mauritanie en août 2009 afin d’assister à l’investiture du président Mohamed OULD ABDEL AZIZ puis à nouveau en mai 2010.

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a participé au sommet Afrique-France en mai et en juin 2010 à Nice, puis à la Fête nationale, marquée par la commémoration du cinquantenaire des indépendances africaines, à Paris en juillet 2010.

Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes, s’est rendu en Mauritanie en juillet 2010.

Henri de Raincourt, ministre chargé de la Coopération, s’est rendu en Mauritanie en février 2011, et à nouveau en février 2012.
Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères et européennes, s’est rendu en Mauritanie en juillet 2011.

 

Après la rencontre entre le président Mohamed Ould Abdel Aziz et le président de la République française en novembre 2012 ; Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s’est rendu en Mauritanie en avril 2013.

 

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a participé au sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique en décembre 2013 ainsi qu’aux commémorations du débarquement de Provence en août 2014. Il s’est à nouveau rendu en France en septembre 2014, dans le cadre d’une visite de travail.

 

Relations économiques

Avec 221 millions d’euros d’exportations en 2013, la France est l’un des principaux fournisseurs de la Mauritanie. Elle lui vend en particulier des produits alimentaires et pharmaceutiques, des engrais, des machines et des moteurs.

Les importations françaises, quant à elles, représentent 71 millions en 2013 ; la Chine étant de loin le premier client de la Mauritanie. L’essentiel est constitué de minerais de fer.

Une soixantaine d’entreprises françaises sont présentes en Mauritanie. Après de grands contrats signés en 2010 et 2011, les années 2012 et 2013 ont été marquées par un ralentissement des investissements. En revanche, de nouveaux contrats sont attendus pour l’amélioration des conditions sécuritaires et des projets dans les secteurs des industries extractives et des infrastructures.

La France demeure le principal détenteur d’investissements directs étrangers en Mauritanie, hors industries extractives, avec un stock de cinquante-quatre millions d’euros en 2012.

Coopération culturelle, scientifique et technique 

La France est le premier bailleur bilatéral d’aide au développement en Mauritanie, avec 84 millions de dollars décaissés en 2012.

Le document cadre de partenariat signé en avril 2013 pour la période de 2013 à 2015 identifie des objectifs prioritaires en matière de coopération culturelle et scientifique et de développement durable et humain :
– Promotion des espaces d’échanges culturels 
– Promotion de la langue française 
– Renforcement du potentiel de connaissance scientifique 
– Développement de l’accès à l’eau et à l’assainissement 
– Développement de la production d’énergie alternative et de l’accès aux énergies renouvelables 
– Soutien à une exploitation durable et transparence des ressources minières 
– Développement de l’offre en matière d’éducation et de formation technique et professionnelle 
– Contribution à l’amélioration de la santé maternelle et infantile

Parallèlement, l’Agence française de développement assure la mise en œuvre des contrats de désendettement et de développement : trois documents ont été signés pour les périodes de 2002 à 2005, de 2006 à 2008 et de 2009 à 2013, un quatrième l’a été récemment pour la période de 2014-2019.

Les projets de l’Agence française de développement ont porté ces dernières années sur l’eau et l’assainissement, l’énergie durable, la préservation et la valorisation du capital naturel, l’éducation, la santé ou encore le développement local.

Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international met par ailleurs en œuvre plusieurs fonds de solidarité prioritaires tels que « Appui à la maîtrise et à l’usage du français en Mauritanie » et « Renforcement de la gouvernance et des formations professionnelles de l’université des sciences de technologie et de médecine ».

La Mauritanie accueille en outre un institut français à Nouakchott et cinq alliances françaises à Nouakchott, Nouadhibou, Kaedi, Atar, et Kiffa.

Coopération de sécurité et de défense

Compte tenu des enjeux de sécurité dans la zone sahélo-saharienne, la France et la Mauritanie entretiennent une coopération importante en matière de sécurité et de défense.

Services de l’Ambassade

Découvrez les différents services consulaires proposés par l’ambassade de la Mauritanie. Ces nombreux services vous permettront de vous procurer les divers documents administratifs.

Visas

Pour toutes les informations nécessaires sur l’obtention d’un visa. Vous désirez obtenir un visa pour voyager, visiter ou vous installer en Mauritanie.

C.A.C – État civil

Pour toutes les démarches relatives aux actes d’état-civil (Passeport, CNI). Vous souhaitez renouveler, faire une demande ou retirer votre passeport/CNI.

Services administratifs

Pour tous les éléments nécessaires à la constitution de vos documents administratifs (actes de naissance, laissez-passer, livret de famille etc.)

Affaires estudiantines 

Pour tous les renseignements dont vous avez besoin pour la gestion des étudiants/stagiaires mauritaniens en France.